Se séparer de son mari ou de sa femme sans pour autant divorcer : en quoi cela consiste et quel est son intérêt ?

Les couples qui décident de s’engager dans les liens du mariage le font dans l’optique de vivre ensemble jusqu’à la fin de leurs jours. Malheureusement, chemin faisant, certaines situations peuvent amener les conjoints à décider de se séparer. Dans ces cas, ils font souvent recours à la procédure de divorce conduisant à la rupture du mariage. Néanmoins, il est possible pour le couple marié de se séparer sans pour autant dissoudre complètement le mariage : c’est ce qu’on appelle le régime de la séparation. Dans cet article, découvrez les différentes formes de ce régime et son intérêt par rapport au divorce.

En quoi consiste la séparation de corps ?

Quand on parle du régime de la séparation, il faut premièrement souligner qu’à l’opposé du divorce, il ne vient pas rompre le mariage et toutes ses obligations. Il donne tout simplement l’autorisation au couple voulant se séparer de ne plus vivre ensemble. Vous pourrez en savoir plus sur la différence entre un divorce et une séparation en cliquant sur le lien htpp://avocat-siraudin.fr/. La forme officielle du régime de séparation reconnue aux yeux de la loi est la séparation de corps. C’est quand un juge spécialisé dans les affaires familiales se prononce officiellement pour déclarer qu’un couple est séparé. Le juge se prononce à la demande d’un des conjoints au tribunal et après avoir jugé suffisants les motifs de la demande. Il faut souligner qu’un conjoint peut demander une séparation de corps pour les mêmes motifs qu’il peut demander un divorce. Dès que le juge prononce la séparation, les deux conjoints ne sont plus tenus de vivre ensemble et sont dorénavant sous le régime de séparation de biens. Par contre, étant donné que le mariage n’est pas rompu, ils se doivent toujours fidélité, assistance et respect mutuel.

En quoi consiste la séparation de fait ?

La séparation de fait est en réalité la forme non officielle du régime de séparation : elle ne nécessite pas de passer devant un juge et donc n’est pas reconnue aux yeux de la loi. En effet, les deux conjoints s’entendent à l’amiable de ne plus vivre ensemble sans qu’une procédure de divorce soit lancée pour rompre le mariage. Il faut noter que peu importe la forme de séparation, si les conjoints décident à nouveau de vivre sous le même toit, le régime de séparation est dissout automatiquement et le régime marital reprend.

Pourquoi se séparer de son mari ou de sa femme sans pour autant divorcer ?

Faire recours au régime de séparation quand on veut se séparer de son mari ou de sa femme possède quelques avantages. Principalement, le régime de séparation apparait comme une solution moins drastique que le divorce. On peut le considérer comme une chance donnée au couple voulant se séparer de pouvoir arranger leur relation afin de reprendre leur mariage. Car comme souligné un peu plus haut, à partir du moment où les conjoints vivant sous un régime de séparation décident de revivre ensemble à nouveau, le mariage reprend automatiquement. Ce qui n’est pas le cas s’ils étaient divorcés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *