Divorce : connaître les rôles de l’avocat pour une séparation sans trop de dégâts

Une séparation qui aboutit à un divorce, cela arrive fréquemment à de nombreux couples. Lorsque les enfants sont en jeu, les parents préfèrent des procédures moins contraignantes, donnant ainsi la priorité à leurs enfants. Il n’est jamais facile de gérer un divorce, fort heureusement, vous pouvez faire appel à un avocat.

Appui d’un avocat : assister et surtout représenter

Pendant toute la démarche de divorce, vous devez vous faire accompagner par votre avocat. À commencer par le dépôt de requête du divorce. Sachez que c’est au professionnel de rédiger :

  • Le contenu de la requête,
  • La convention de divorce.

 C’est également lui qui va déposer les documents auprès du greffe du Tribunal de grande instance compétent. L’avocat doit bien évidemment être présent pendant l’audience devant le juge aux affaires familiales. Une fois que le divorce est prononcé, il a le devoir de transcrire le jugement de divorce dans les actes d’état civil des concernés. Ainsi leur séparation sera opposable à tous. Si jamais l’avocat ne respecte pas ces obligations, alors il sera sanctionné. Cela pourrait aller d’un simple avertissement à la radiation ! Voilà pourquoi, il faut prêter une attention particulière aux interventions de votre avocat.

Rôle principal d’un avocat : informer et conseiller

Bien avant que la procédure de divorce soit entamée, il est primordial que l’avocat informe et surtout conseille son client. À commencer par les tarifs liés aux honoraires. Mieux vaut en discuter préalablement avec lui. Il pourra vous informer des possibles évolutions du montant. Bien sûr, cela dépend des circonstances et des aboutissements de la rupture, comme évoqué sur www.avocatdivorce.fr. Le professionnel se doit également de vous faire part des différents recours possibles, suite au jugement. Tout au long de la procédure, l’avocat a aussi pour rôle d’orienter les époux vers la voie la plus appropriée à leur situation.

Intervention de l’avocat dans un divorce à l’amiable

Lorsque les époux décident, ensemble, des accords sur le divorce et ses effets, on parle d’un divorce à l’amiable. Les avocats leur font rédiger un accord dans une convention. Celle-ci se présente sous un acte sous signature privée. Par la suite, les avocats des deux parties contresignent le document. Pour déclarer qu’un divorce est réellement à l’amiable, il y a des conditions à prendre en compte. Tout d’abord, il faut certifier que les époux se sont réellement entendus sur la rupture ainsi que ses effets. Ensuite, il est impératif qu’ils ne soient pas sous un régime de majeurs protégés, tels qu’une tutelle, par exemple. Parmi les effets du divorce, on peut compter la garde des enfants, le droit de visite du parent n’ayant pas la garde permanente, sans oublier la pension alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.